Naturopathie

Alors qu'est-ce donc la naturopathie ?

La naturopathie est un ensemble de pratiques visant à préserver et optimiser la santé globale de l’individu ainsi qu’à aider l’organisme à guérir de lui-même par des moyens naturels. Elle fait partie des médecines naturelles répertoriées comme non conventionnelle par le parlement européen et comme traditionnelle par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le niveau de reconnaissance et de règlementation de la naturopathie ne sont pas les mêmes suivants les pays. En France, il n'existe pas de diplôme reconnu par l'Etat, contrairement à l'Allemagne et la Suisse pour n'en citer que deux. Si la profession n'est pas reconnue en tant que telle, le naturopathe reste soumis à différentes obligations légales, notamment au code de la consommation et à l'article L. 4161-1 du code de la santé publique qui prohibe l'exercice illégal de la médecine. Pour en savoir plus, je vous invite à visiter le site du Syndicat des professionnels de la naturopathie.

Donc la naturopathie ?

A la différence de la médecine conventionnelle, la naturopathie cherche à tenir compte avant tout de la personne et de son terrain. Le Dr Bach disait qu’il fallait traiter le malade et non la maladie. Autrement dit, le microbe n’est rien, le terrain est tout. Cela explique notamment que différentes personnes confinées au même endroit, avec un même virus circulant, ne vont pas toutes l’attraper. Cela explique aussi qu’une personne aura tendance à faire telle maladie et qu’une autre, telle autre maladie. Ce qui compte, c’est donc l’individu et son terrain.

Mais qu’est-ce donc ce terrain ?

Le terrain se définit par notre constitution, notre patrimoine génétique hérité de nos géniteurs et leurs ascendants, par notre tempérament, qui on est en fonction de ce bagage de départ, de notre hygiène de vie, de notre biologie, de notre morphologie, de notre environnement, de nos relations et de notre vécu, par notre toxémie, qui est l'état de nos liquides organiques, si on est carencé ou surchargé, et enfin par la diathèse, ce que l’on peut devenir, notre tendance à manifester tel ou tel déséquilibre de santé plutôt qu’un autre au cours de notre vie.

Je travaille personnellement en fonction des quatre tempéraments définis par Hippocrate, le père de la médecine : les personnes lymphatiques, les personnes sanguines, les personnes bilieuses et les personnes nerveuses. J’y consacrerai un article entier car c’est passionnant.

Pour en revenir à la naturopathie, outre qu’elle s’intéresse avant tout au terrain de la personne ...

elle repose sur quatre lois : 
  • l’hygiène alimentaire,
  • l’hygiène émonctorielle, c’est-à-dire la capacité à éliminer les toxines,
  • l’hygiène physique, c’est-à-dire le mouvement mais aussi le repos, et
  • l’hygiène psycho-émotionnelle.
Et sur les cinq fondements suivants :

Le vitalisme qui pose le principe que chaque individu est animé par une force vitale qui tend toujours vers l’équilibre et la santé. Plus la vitalité sera bonne, plus le système immunitaire trouvera spontanément sa force d’auto-guérison. On peut voir la vitalité comme une batterie d’énergie, avec une partie héréditaire et une autre partie qui s’entretient au cours de la vie par des éléments vitalogènes (alimentation, respiration, mouvement, contact avec la nature, repos, gestion du stress et entretien de pensées positives). C’est le Chi ou Qi en médecine traditionnelle chinoise et le Prâna en médecine traditionnelle indienne (Ayurvéda).

L’hygiénisme qui regroupe les différentes techniques proposées en naturopathie pour entretenir la vitalité en fonction du terrain de chaque individu.

Le causalisme qui nécessite, au-delà de soulager le symptôme, de trouver la cause profonde de celui-ci pour traiter le problème à la source et pour rééquilibrer le terrain de la personne. 

L’holisme qui prend en compte l’individu dans sa globalité, c’est-à-dire dans tous ses aspects : physique, mental, émotionnel, énergétique, environnemental, et socioculturel.

L’humorisme qui tient compte de l’importance de nos liquides organiques (sang, lymphe et liquide intra et extra cellulaire) et leurs troubles (surcharges, carences, barrages). En effet, la maladie intervient quand l’organisme est surchargé ou carencé ou que ça ne circule pas bien.

Jusque-là vous me suivez ?

En somme le rôle du naturopathe est de déterminer le terrain de l’individu et d’établir son bilan d’hygiène de vie personnalisé pour rééquilibrer ce terrain et optimiser sa vitalité.

En revanche, le naturopathe ne pose aucun diagnostic médical, ne saurait prétendre à guérir une maladie, et ne prescrit aucun médicament.

Je vous perds, non ?

En effet, si les lois et les fondements de la naturopathie font référence à la maladie et à la guérison, le naturopathe n’est pas lui-même le guérisseur ou le médecin. Il n’a pas le droit. En revanche, il peut éduquer ses clients à une meilleure hygiène de vie pour répondre à leurs besoins et les rendre autonomes. 

La naturopathie intervient donc en prévention de la maladie, mais pas que ...

Car une fois un diagnostic médical posé, il peut donc être utile, en parallèle du médecin, de voir un naturopathe. Presque tout traitement médical prescrit par le médecin devrait s’accompagner d’un changement d’hygiène de vie et d’une recherche de la cause du déséquilibre, afin d’éviter les récidives et de (re)gagner en vitalité. En outre, bien souvent, quand il s'agit de petits bobos du quotidien, sans gravité, ou de conditions chroniques, il peut être intéressant en première intention de modifier son hygiène de vie avant d'envisager la prise d'un médicament (avec accord du médecin, et suivi médical !).

Donc concrètement le naturopathe, que fait-il ?

Il vous prépare un programme d’hygiène de vie personnalisé pour répondre à vos besoins soulevés lors de la consultation et après détermination de votre terrain et de votre vitalité. Pour cela il peut proposer différentes cures et dispose d’une dizaine de techniques naturopathiques.

Si besoin, les 3 cures sont les suivantes : détoxification, revitalisation, et stabilisation.

Quant aux différentes techniques ...

... elles seront proposées selon les qualifications du naturopathe et selon les besoins de la personne :

  • Rééquilibrage alimentaire,
  • Activité physique,
  • Gestion des émotions,
  • Utilisation des plantes (phytothérapie) et de l’argile (argilothérapie),
  • Exercices de respiration,
  • Hydrothérapie,
  • Techniques manuelles comme les massages bien-être,
  • Techniques réflexes comme la réflexologie plantaire, palmaire et faciale,
  • Techniques énergétiques comme le magnétisme, le reiki, la lithothérapie…
  • Techniques vibratoires comme la luminothérapie (thérapie par la lumière) ou encore la sonothérapie (thérapie par la musique) …

Les techniques que je propose sont en gras. Je proposerai bientôt des séances de massage et de réflexologie plantaire et palmaire en complément.

Enfin, selon les besoins de la personne, une à plusieurs séances seront nécessaires pour gagner en équilibre et en vitalité.

Pour découvrir mes formations, c'est ici, mon parcours avec la naturopathie ici,  et pour découvrir mes accompagnements et mes spécialités, c'est par ici.

Je vous remercie pour votre attention 🙂